Singapour : mes premières impressions

Temps de lecture estimé 4 minutes
Voila maintenant une semaine que je suis arrivée à Singapour.  Destination totalement inconnue ! J’y suis pour 2 mois pour un séminaire dans le cadre de mes études (ndlr j’ai repris un master  en alternance en France depuis Septembre). Ce voyage est obligatoire  et nous permettra d’avoir des cours sur place en anglais, de concevoir une application mobile (sur le tourisme youpi) et de découvrir la culture asiatique. Cela tombe bien puisque je n’ai jamais mis un pied en Asie et sans ce voyage, je ne serais peut être jamais venue à Singapour. La ville Etat est la première destination en 2015 à visiter selon Lonely Planet.
Après plus de 7 jours à Singapour, voici mes premières impressions :

Un pays accueillant

Les gens sont particulièrement gentils, accueillants et respectueux. N’importe où vous allez,  vous pouver demander votre chemin, ils seront ravis de vous aider et souvent avec le sourire. Généralement les gens parlent très bien anglais, il faut s’habituer à un nouvel accent non ressemblant à l’anglais des anglo-saxons, mais on s’y fait vite avec un peu de concentration.
little india

Le climat équatorial

Pour l’instant je supporte le climat équatorial, très humide de Singapour. J’ai senti la chaleur accablante dès en sortant de l’avion. Il fait minimum 25 degrés tous les jours mais c’est une chaleur très humide. Cette chaleur est supportable mais il ne faut pas marcher pendant longtemps et s’hydrater régulièrement. Le plus ennuyant est de s’adapter aux averses de pluie, qui peuvent tomber d’une minute à l’autre, et penser à emmener à son parapluie à chaque fois.

Aucune tolérance, beaucoup de surveillance !

Singapour est une ville où de nombreuses lois qui, pour nous occidentaux, peuvent paraitre très strictes dans la vie quotidienne. Par exemple, on ne peut pas mâcher de chewing gum en public. Cela peut coûter $1000 d’amende (même si on peut en trouver au 7 Eleven) . On n’a pas non plus le droit de boire ou de manger dans les transports en commun. Les Singapouriens se retourneront avec surprise si vous le faîtes. Pour les fumeurs, il s’agit parfois d’un enfer en arrivant à Singapour. On ne peut pas fumer partout, et quand vous avez le droit il faut rester sur place. Vous ne pouvez pas fumer votre cigarette en marchant dans la rue par exemple. Il y a tellement de règles, que parfois pour des envies banales, on se demande si on est autorisé à le faire. Détrompez vous si vous pensez qu’avec votre innocence de touriste, vous serez épargné d’une amende par la police ! Celle-ci n’accorde vraiment AUCUNE tolérance. Il faut donc contrôler parfois ces gestes habituels, puisqu’il y a des caméras partout, la ville en a rajouter 15000 dans la ville récemment. On peut en compter jusqu’à 5 dans un petit bus. ! Même si je ne fume pas et que je ne suis pas une consommatrice de chewing gums, j’ai peur de ne pas connaître toutes les lois et de me faire avoir parfois, ou rien qu’en voulant boire dans le bus!

Nourriture très épicée et différente.

Le peu de repas que j’ai commandé dans les restaurants sont très épicés. J’ai pourtant précisé que ce soit pas épicé mais je me retrouve souvent avec des plats que je ne peux pas savourer et finir. Moi qui adore la nourriture asiatique, que ce soit indienne,  thai, japonaise, je ne peux pour l’instant pas. J’ai hâte de pouvoir déguster un bon poulet-curry ! Il me reste encore du temps pour trouver les bons restaurants à ne pas louper à Singapour.
FoodCourt

Le  paysage urbain et fleuri

Dans tous les pays que je visite, j’apprécie découvrir de nouvelles formes d’architecture qu’elles soit très ancienne ou plus moderne. Je prête toujours beaucoup d’importance à contempler les différentes formes que les buildings peuvent avoir et j’apprécie la créativité que l’Homme peut avoir dans le design d’un bâtiment.  Mais, comme une fille qui a grandie dans la campagne, j’apprécie tout autant la verdure qu’un paysage peut avoir. Je trouve donc le paysage singapourien tout ce que j’aime : la nature  de par la végétation et de nombreux buildings à contempler.
Marina Bay

Je me fais tout doucement à ma nouvelle vie et à mes petites habitudes asiatiques. J’ai eu la chance de pouvoir aller au Zoo de Singapour, de visiter une réserve, Chinatown, Little India et de me baigner dans l’ambiance de  Clarke Quay le soir. (Je reviendrais bientôt sur ces visites.)  Telle une singapourienne, je vais profiter des destinations de rêve aux alentours de l’Ile pour m’échapper le weekend, en commençant dans 2 jours par Kuala Lumpur puis dans une semaine en Thaïlande pour 2 semaines de vacances avant de revenir à Singapour.

Little India

Vous aimerez aussi :

1 réflexion sur “Singapour : mes premières impressions”

  1. J’avais lu dans mes recherches à propos de Singapour qu’il y avait toutes ces règles ! Il me semble qu’il y en a énormément au Japon aussi (ne pas se moucher en public par exemple – pas hyper pratique quand t’es sujet aux allergies et très sensible à la pollution qui te rend malade). Tu sais où l’on peut trouver la liste de toutes ces choses interdites ? Car bien souvent ils en prennent deux/trois pour exemple sans toutes les dires (logique, dans un blog tu ne vas pas tout lister ahah). Du coup, Singapour est une ville/Etat mais il n’y a que la ville de Singapour à voir c’est bien ça ? Tu penses qu’il faut combien de temps pour voir le plus important de la ville (les endroits touristiques donc) ? Je me demandais si c’était possible d’y faire juste une escale d’une journée par exemple. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.